455441

Le Pouvoir des Femmes

Créatrice de la vie, la femme était un abrégé de la Terre-Mère. Elle était vénérée et son pouvoir inspirait la crainte. Une fille qui avait ses premières règles disposait d'un extraordinaire pouvoir et constituait un danger potentiel.
Les rites de passage marquant la première menstruation comprenaient généralement une période d'isolement dans une petite hutte construite à l'écart du campement ou du village. Une vieille femme enseignait à la jeune fille les nombreux tabous qu'elle aurait à respecter lors de chaque période menstruelle.

La raison de ces tabous était la croyance selon laquelle le sang menstruel était une substance extrêmement dangereuse, susceptible d'ôter au chamane et aux objets sacrés leur pouvoir, de provoquer des maladies, de causer l'échec de raids guerriers ou l'insuccès d'une chasse.(il n'y à pas si longtemps que dans nos campagnes régnaient ces croyances "impureté de la Femme")
Les femmes appréhendaient cette période de mise à l'écart à cause des dangers de l'isolement mais c'était aussi pour elles un moment de repos et de régénération.

Les Lakotas pensaient que la menstruation était une forme de purification naturelle, ce qui signifiait que , contrairement aux hommes les femmes n'avaient pas besoin de se purifier périodiquement dans la loge à sudation.

signaturecoquelicot_1
(relevé sur la Toile)