safe_imageIl m'arrive de me réveiller au milieu de la nuit. Besoin d'un petit pipi puis retour au lit. Il arrive cependant que mon hamster mental se mette en branle à ce moment-là, sans raison apparente. Il s'énerve au lieu de me laisser me rendormir. C'est ce qui m'est arrivé la nuit dernière.

Quand ça arrive, je me couche sur le dos, les bras de chaque côté de mon corps et les mais à la hauteur de la tête, et je me concentre sur ma respiration pour revenir à mon centre, en état de calme et de méditation. Quand ça fonctionne, je me réveille le lendemain sans m'être rendue compte d'avoir pris plus d'une dizaine de respirations.

Quand il m'est plus difficile de me rendormir, j'applique une forme de technique de «pranayama», soit le contrôle de la respiration. En fait, en inspirant, je bloque doucement ma respiration au milieu, entre le vide et le plein d'air. Là où c'est confortable de ne pas respirer. Là, je n'ai d'autre choix que de me concentrer sur ma non-respiration, et donc sur l'endroit en moi où trouver un espace confortable où me déposer sans respirer. En général, le hamster ralentit pas mal...

Quand je recommence à respirer, après avoir tenu aussi longtemps que j'ai pu sans respirer mais aussi sans rien forcer, je prends une grande inspiration pour me remplir avant de recommencer à respirer normalement.

La nuit dernière, cependant, il m'est arrivé un message au moment de prendre cette grande inspiration : «Considère que tu inspires l'abondance et qu'elle t'es disponible à l'infini, que tu l'inspires au maximum de ta capacité à respirer. Ne t'en fais pas, elle ne tarira jamais».

Et j'ai pris ma grande inspiration... d'abondance.

L'air que j'ai inspiré alors avait une texture ouatée légère, une couleur dorée lumineuse, et il m'a remplie autant qu'enrobée. J'ai repris plusieurs inspirations pour m'assurer de bien ressentir ce feeling chaleureux et remplissant d'abondance tout en me disant que j'ai le droit d'en respirer autant que je veux puisqu'elle est disponible à l'infini pour tout le monde...

J'ai inspiré, inspiré encore, et encore... chaque fois avec la conscience de l'abondance dans ma vie, de me permettre de la prendre, de me la donner, de la recevoir.

Attirer l'abondance, c'est avant tout la ressentir vivante en soi pour qu'elle puisse se manifester.

  Peinture : Josée Gauthier