9782246723110

Clarissa Pinkola Estés ... soyez bênie

Avec La danse des grands-mères, elle nous livre un petit ouvrage tendre et bourré d’amour ce qui transparaissait déjà largement dans Femmes qui courent avec les loups ; la différence est qu’ici, le livre est peu épais et se lit d’une traite en une journée, tandis que Femmes qui courent avec les loups demande un peu plus de temps et de concentration, il faut tout de même le dire !

Le sous-titre est largement évocateur : “Sur la jeunesse de l’âge mur et la maturité de la jeunesse”… On y trouve de précieuses balises pour celles qui sont à la recherche de la femme sage en elle, que l’on soit jeune, ou déjà plus avancée en âge. Peu importe. Il n’y a pas d’âge pour les Femmes Sages.

Lire La danse des grands-mères c’est se faire beaucoup de bien ; c’est nourrissant et plaisant… En le lisant, on entend danser et chanter son âme et ça fait un bien fou ! On en redemande !

* * * * * * * *

Et  en voici un passage :

"Les arbres-filles":

bvg

" Chaque arbre possède sous la terre une version première de lui-même. L'arbre vénérable abrite un "arbre caché" souterrain, constitué par un réseau de racines qui s'abreuvent en permanence à des eaux invisibles. A partir de ces racines, l'âme cachée de l'arbre fait monter l'énergie afin que sa vrai nature, sage et audacieuse, puisse s'épanouir au dessus du sol.
Il en va de même avec l'existence d'une femme. Malingre ou flamboyante, quelque soit l'état dans lequel elle se trouve en surface....il y a en dessous d'elle une "femme cachée" qui entretient l'étincelle d'or, cette énergie éblouissante, cette source
d'âme qui ne tarit jamais. La "femme cachée" tente toujours de faire remonter cette force vitale....à travers le sol aveugle pour nourrir sa partie haute et le monde à sa portée. Ses périodes d'expansion et de réinvention dépendent de ce cycle...

Avez-vous jamais aimé un arbre ? si vous avez aimé un arbre ou une forêt, vous savez que certains arbres, même dans les pires circonstances, surprennent tout le monde, et sont là pour témoigner de leur retour à la vie. L'étincelle d'or, une fois encore..."

(valable aussi pour vous messieurs)

dyn009_original_496_540_pjpeg_2545511_59774298e03f47bf4c13246e5753a7f9